Certaines réformes ont été mises en place depuis 2014 concernant les aides liées à votre grossesse. Petit récap’ sur les différents droits et toutes les démarches pour bien préparer l’arrivée de votre tout petit…

J’attends mon premier enfant. Quelles aides puis-je toucher ?

Dés la naissance de votre premier enfant, vous pouvez sûrement bénéficier de la prime à la naissance dans le cadre de la PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant). Cette aide, d’un montant de 923,08€, est versée en une seule fois deux mois après la naissance du petit. Si vous attendez des jumeaux, triplés, … elle est multipliée par le nombre d’enfant ! Elle est soumise à des conditions de revenus que vous pouvez consulter sur le site de la CAF. N’oubliez donc pas de déclarer dans les 14 premières semaines votre grossesse à votre Assurance Maladie : votre gynécologue vous conseillera à préparer les démarches indispensables.
Après la naissance de votre(vos) enfant(s), vous pouvez peut être bénéficier de l’allocation de base de la PAJE, toujours en fonction de vos ressources. Elle peut être complète (184,62€) ou partielle (92,31€), et elle est prise en charge à compter du mois suivant le mois de naissance de votre enfant et dure jusqu’à son troisième anniversaire.

A noter ! Dans une famille avec 2 enfants de moins de 3 ans, une seule allocation peut être versée. Par contre, pour des jumeaux, triplés, … c’est toujours une allocation par enfant.

Vous avez déjà des enfants ?

A partir du deuxième enfant, vous pouvez bénéficier des Allocations Familiales, toujours calculées en fonction de vos ressources, le nombre d’enfant et leur âge. Vous pouvez simuler vos droits directement en ligne toujours sur le site de la CAF en suivant ce lien.

Dans tous les cas si vous avez une mutuelle santé, n’hésitez pas à faire une demande auprès de votre organisme complémentaire : vous aurez peut-être droit à une prime de naissance prévue par votre contrat !

Maman bébé calin

Et si vous êtes étudiante ? 
Dans tous les cas, remplissez votre Dossier Social étudiant : vous aurez peut-être droit à une bourse sur critères sociaux, qui vous permettra également de bénéficier du complément maternité et peut être même d’un logement universitaire. Si vous n’êtes pas boursière, mais maman tout de même, et que vous êtes en situation de rupture familiale, de grosse difficulté ou simplement autonome, votre dossier pourra être étudié pour l’attribution d’une allocation d’études ou une aide d’urgence du Fonds de solidarité universitaire.

 

PETIT RAPPEL

  • Déclarer votre grossesse dans les 14 premières semaines à votre Assurance Maladie
  • Faites les démarches auprès de votre CAF pour estimer vos droits
  • Si vous êtes étudiante, remplissez un Dossier Social Etudiants
  • Signalez votre grossesse à votre mutuelle santé : peut être une bonne surprise vous attend !

Il existe également des aides à la personne, prévues pour vous aider pendant et après votre grossesse : aide à domicile (ménage, bricolage, entretien,…), appui pour l’éducation des enfants (devoirs scolaires, accompagnement des parents dans leur rôle, …) et mêmes des aides organisées collectivement pour répondre à des besoins communs à plusieurs familles.

N’hésitez pas à partager avec les mamans des îles, d’autres infos autour des aides pour les jeunes et futures mamans !
3+

2 commentaires

///////////////
  1. Sam

    Si les choses étaient aussi simple…

    1+

    Utilisateurs qui ont aimé ce commentaire:

    • avatar
    1. Alice

      C’est vrai que les démarches prennent du temps souvent !!

      1+

      Utilisateurs qui ont aimé ce commentaire:

      • avatar

Poster votre commentaire